Home Office, conseils pour bien s’installer

Parce que nous, les blogueurs, passons un temps certain sur notre ordinateur et que rédiger un long article sur le coussin du canapé ou vautré(e) sur le lit est en pratique infaisable, le home office est une thématique qui revient aussi fréquemment dans les blogs déco que celle du régime dans les blogs de fille. Et je dois avouer qu’en voyant certaines images, je me demande si les gens ont fait autre chose que monter un décor sur la photo, et qu’ils travaillent réellement sur ce bureau ?

Selon que vous êtes « home office » à plein temps, ou occasionnellement, en dehors des heures consacrées à un travail rémunéré, voici les points importants pour avoir un home office agréable et fonctionnel. Aujourd’hui, on commence par le Home Office à plein temps.

Home office à plein temps : les essentiels

Les maîtres mots doivent être « confort et pratique« . Esthétique, aussi, bien sûr, mais cela vient en troisième. Parce que passer dix heures par jour le cul coincé sur une chaise design trop dure… (oui, j’en connais).

Petit bureau console accroché au mur
Ce bureau ne peut pas réellement servir à travailler. Une solution d’appoint pour Skype…

 

L’idéal est bien sûr d’avoir une pièce à part, ou au moins un « coin » de pièce que l’on peut différencier, voir fermer avec un rideau ou une cloison coulissante, si on s’est installé dans le living. Cela évite d’avoir à tout ranger quand les amis viennent.

La déco est importante. La personne qui travaille « à la maison » est autonome, indépendante, elle n’a pas envie de se couleur dans les contraintes d’une grosse boîte. Dans les avantages du home office, il y a « je suis chez moi et je vais ce qui me plait ». Pour une pièce dont on va voir le décor tous les jours, c’est vraiment essentiel de s’y sentir bien !

La fenêtre

On voit beaucoup de bureau le nez au mur, et j’avoue que je ne supporterais pas cela. (En plus, ce n’est pas Feng Shui). Être directement face à la fenêtre permet d’éviter les reflets sur l’écran mais peut poser des problèmes de contraste, par contre avoir une fenêtre sur la droite ou, idéalement, sur la gauche, est un de mes exigences.

Bureau en L avec fenêtre sur le côté droit
Bureau d’angle avec fenêtre, une disposition classique

 

Pourquoi sur la gauche ? Parce que la lumière, à ce moment là, vient éclairer l’espace sur lequel vous travaillez de la main droite naturellement. Je sais que c’est moins important maintenant que nous sommes des maniaques du clavier, mais il m’arrive encore d’écrire à l’ancienne.

Une fenêtre permet d’avoir quelques plantes vertes, un coin de ciel, un oiseau qui vient picorer du pain, la vie de la rue ou simplement le passage des nuages, bref, quelque chose de plus varié qu’un mur quand on lève un peu le nez pour l’inspiration.

Bureau face à un jardin
Un bureau très « vert » avec une vue superbe

Comment régler les problèmes de contraste avec l’écran ?

Si votre fenêtre est trop lumineuse, par beau temps, il suffit d’y mettre un voilage, au moins en partie. Cela fait une très jolie lumière tamisée, et vous pouvez à nouveau lire votre écran sans difficulté. La position de l’écran en perpendiculaire par rapport à la source de lumière principale reste l’idéal.

Bureau très clair, moderne et blanc
Le bow-window est équipé de stores qui permettent de moduler la lumière

Le bureau

Depuis qu’Ikea nous a appris qu’une simple planche posée sur des tréteaux pouvait servir de bureau, celui-ci-surtout en home office, s’éloigne beaucoup du meuble traditionnel « professionnel » avec ses caissons et son grand plateau en mélanine.

Remplacer les tréteaux par des pieds

Parce que les tréteaux, ça prend beaucoup de place au sol, que ça empêche de mettre des rangements sous le bureau, et que cela ne stabilise pas beaucoup la planche, je vous conseille de les remplacer par des pieds.

Bureau "Maritime"
Très belle réinterprétation « marine » de la table avec tréteaux

Vous pouvez « construire » votre bureau vous même, avec une ou deux planches coupées à vos mesures, des pieds que vous aurez choisis vous-même (cela peut d’ailleurs être des pieds en bois tourné), et cela sera solide et pratique.

La forme en L

Surtout si vous utilisez beaucoup votre PC, vous n’avez pas, a priori, besoin de beaucoup de profondeur. Sur le bureau que je me suis bricolée moi-même, la planche qui porte l’écran fait juste 45 cm de profondeur.

Bureau avec retour rétractable
Le retour mobile, une idée gain de place

Par contre, comme dans un bureau « professionnel », j’ai fait sur la droite un retour, avec une deuxième planche, nettement plus profonde (70 cm) sur laquelle j’écris, je pose mes livres, le chat, les papiers.. et sous laquelle j’ai la place de glisser un petit meuble à tiroir.

Cela permet de dégager une place sans désordre pour l’ordi, et d’avoir la place de trier ses papiers, découper, ouvrir un livre, un carnet de notes à côté.

Les trous dans les planches

Si vous bricolez votre bureau vous-même, n’oubliez pas de faire des trous pour les fils électriques. Avec en plus, par dessous, un ou deux guides-fils, cela permettra à votre bureau d’être dégagé, sans « plat de spaghetti », c’est plus joli, cela libère de la place aussi.

Pour faire votre trous, vous utiliserez une scie-cloche, il y a des accessoires qu’on peut facilement monter sur une perceuse et qui ne coûtent pas très cher. Et vous trouvez des caches-fils « dans toutes les bonnes maisons ».

Ne soyez pas avare… J’en ai mis trois sur chaque planche (à chaque coin et au milieu). Par contre, attention à ne pas percer à l’endroit des pieds !

Le siège

Confort, confort, confort, et encore confort.

Home Office avec deux grands écrans, face à une fenêtre.
Une très belle table, une fenêtre… et un tabouret pas confort du tout.

Avec un mauvais siège, vous aurez mal au dos, éventuellement mal au coccyx, vous allez vous asseoir de travers, vous vous fatiguerez plus vite, bref votre vie sera un enfer.

D’ailleurs, l’envie d’écrire cet article m’est venue en voyant cette photo, qui rentre parfaitement dans le cadre « le décor dans lequel on ne vit pas« .

J’adore le bureau lui-même, sa planche épaisse, les tréteaux intelligents, les tons chauds et sombre du bois, la fenêtre, les plantes vertes (arrosage pas simple, par contre), mais voir le tabouret, j’ai déjà mal.

Sérieusement, vous vous imaginez bosser plus d’une heure sur un tabouret comme ça ?

D’ailleurs, la meilleure preuve, cette comparaison entre deux photos du « home office » des décorateurs Patrick Gilles et Nathalie Boissier.

A gauche, la photo faite pour le magazine « Elle » Italie, avec un siège de décorateur dans la série « bô mais maloku ». A droite, la photo de la même pièce, le siège de Christian Astuguevieille est devenu un endroit où on pose des trucs, et la chaise de bureau est confortable !

Et bien entendu, vous pouvez imaginer à quel point j’aime ce parquet ancien en point de Hongrie, tellement beau !

Deux images du bureau dans un appartement parisien, avec un sol en parquet Point de Hongrie
Le « Home Office » des décorateurs Gilles et Boissier, dans leur appartement parisien. Le fauteuil de Christian Astuguevieille a changé de place !

Fauteuil ou chaise de bureau classique

Les formes modernes, avec un creux à l’arrière du siège, permettent justement, d’avoir une bonne assise en évitant les douleurs au coccyx. Le dossier doit être haut, un peu souple pour que vous puissiez vous étirer (non au dossier tout droit de chaise d’église), et l’assise doit être large.

La hauteur doit être réglable, bien entendu. L’inclinaison aussi. Et attention : même le meilleur siège de bureau doit être bien réglé pour éviter les douleurs, sinon il produira les mêmes effets sur votre dos qu’un tabouret trop dur !

Pour les roulettes, c’est à vous de voir. Mais sachez que, si elles sont pratiques, elles ont tendance à martyriser les moquettes et les tapis. Il faudra prévoir de protéger votre revêtement de sol avec une grande feuille en plastique dur (justement disponible chez Ikea).

Les sièges ergonomiques

Le principe du siège ergonomique est que vous reposez sur vos genoux, l’assise étant un support complémentaire, incliné.

La position est nettement meilleure. Certains sièges, maintenant, ont aussi un dossier, et / sont fixés sur des bascules qui permettent un balancement, encore meilleur.

[amazon-elements asin= »B006ITPXAY » fields= »lg-image,LowestNewPrice,button » target= »_blank » ]

Il y a besoin d’un petit temps d’adaptation pour passer d’une chaise de bureau à un siège ergonomique, mais une fois qu’on s’y est habitué, on a du mal à repasser à autre chose.

Par contre, côté design, c’est pas ça du tout. Du tout ! Les plus grandes fantaisies étant généralement des coussins de couleur.

Il existe aussi des sièges dit « assis-debout » qui sont des tabourets fixés sur un socle arrondi, le siège n’est pas totalement stable, il suit vos mouvements et vous oblige à utiliser les muscles de vos jambes et de votre dos.

Là aussi, côté design, c’est la misère.

Enfin, j’ai trouvé un ovni, le Sietadou, qui est une fabrication artisanale française. Là le siège est très joli, en bois, avec des formes rondes et douces, mais les sièges sont très bas, prévus pour être « assis près du sol » (il y a le bureau assorti, d’ailleurs).

Les rangements

Il faut plein de rangements… parce que le désordre, ça empêche de travailler, ça tue l’envie de se mettre à son bureau. En plus, si le home office est dans une pièce commune, ce n’est pas agréable pour les autres.

Relativement discret, mais face au mur
Le bureau étagère, une solution courante

Enfin, quand on range en catastrophe quand les amis, les parents viennent nous rendre visite, on perd souvent des papiers importants.

Donc, pour votre home office, multipliez les rangements :

Des étagères

Étagères classiques, petites boites ouvertes accrochées au mur, crochet, portant, caisses de vin détournées, faites comme vous voulez, mais ne lésinez pas sur les étagères.

Des tiroirs

Pour ranger toutes les petites choses qui prennent la poussière, qui ne sont pas belles à voir, ou qu’on n’utilise pas tous les jours. Le bureau en « planche » n’a pas de tiroirs, mais vous pouvez trouver un joli caisson, ou bien mettre des tiroirs sur vos étagères

Bureau d'angle américain
Un bureau américain, confortable avec plein de rangements

Les pots et les boites sur le bureau

Ne pas abuser, pour garder un espace libre, mais quelques boites et pots permettent de ranger le fourbi nécessaire. Là dessus, je suis une grande fan d’Ikea et de ses rangements faciles à personnaliser.

La « boite à câbles », si vous n’avez pas faits de trous dans les planches, est idéale pour cacher un peu tout ça tout en ayant sous la main le fil du portable…

Pour finir un « home office » que j’adore, une pièce immense, des bardages en bois ancien, des sièges vintage, un petit bureau face à la fenêtre, une table pour la créativité… du moderne et de l’ancien qui se marient, de façon esthétique et pratique.

Une pièce transformé en bureau et salle de couture
Une immense pièce entièrement dédiée à son travail… quelle chance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *