Dépouillement et modernité dans une villa en Chine

Une oièce très géométrique aux tons écrus et gris
Ambiance très douce et très rigoureuse pour cette pièce apaisante dans la villa Haïtang à Pékin

Dans un camaïeu de gris et d’écrus, cette pièce très dépouillée renouvelle l’esprit zen.

A l’exception du rideau végétal qui donne l’impression d’être déjà à l’extérieur, du rectangle de cailloux blancs tellement typique des « karesansui » , ces jardins secs et minéraux qu’on trouve dans les temples japonais, et de la sculpture noire, qui peut évoquer les roches de ces mêmes jardins, la seule décoration est constituée par le rythme des panneaux de moquettes au sol, les portes des placards et le décoché du plafond.

On aime particulièrement la lumière tamisée par les voilages de l’immense baie vitrée au fond de la pièce. Le jeu des ombres mélangées des plantes et des plis du voilage adoucit légèrement la rigueur géométrique. Les carrés de tapis sont épais et accueillants…

Cette pièce se trouve dans la Haitang Villa, à Pékin, une villa moderne et design dont nous vous parlerons bientôt, réalisée par le cabinet ArchStudio.

Via Fubiz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *