Connaissez vous le béton ciré ?

Béton ciré ? Mais je croyais qu’on ne cirait que le bois ? Eh non, le béton ciré est aussi un revêtement de sol (ou de murs en l’occurrence), très tendance parce que résistant et décoratif. C’est l’équivalent moderne d’un tadelakt, sans les contraintes et le coût de ce revêtement traditionnel. Aujourd’hui, il existe des bétons cirés d’excellente qualité, qui représentent une révolution technique, en permettant une pose rapide.

Découvrez le béton ciré en cinq questions et un exemple.

1- Le béton ciré, c’est quoi exactement ?

Le béton ciré est une revêtement de sol récent. Inventé aux Etats-Unis dans les années 80, il a ensuite été importé en France il y a une vingtaine d’années. C’est une évolution du revêtement classique de terrasse (des gravillons coulés dans du béton) ou des sols industriels, dont on a tout simplement retiré les gravillons !

Le vrai béton ciré d’origine est assez épais (8 à 20 millimètres d’épaisseur), mais on a développé maintenant des enduits plus fins, qui donnent le même effet visuel.

Un lavabo et des étagères recouverts en béton ciré gris clair
Les murs en béton ciré de cette salle de bains rappellent le tadelakt marocain

On utilise du béton de très haute densité, en poudre, qui est mélangé avec des pigments, pour lui donner la couleur choisie, et des plastiques ou des fibres, pour lui donner de la stabilité. Le respect des doses et la qualité du mélange sont essentiels : un mélange pas assez travaillé, avec des bulles d’air, donnera un béton de mauvaise qualité.

En effet, paradoxalement, le béton est tout comme le parquet, un matériau qui « travaille », qui évolue. Sans ces éléments stabilisateurs, un sol en béton ciré serait totalement fissuré au bout de quelques années.

L’enduit est assez liquide. Il va être posé en plusieurs couches, lissé, poncé et finalement protégé puis ciré. Il peut se poser sur n’importe quel type de sol pré-existant, même du parquet.

On peut jouer avec la structure pour lui donner un aspect plus ou moins brillant, plus ou moins lisse.

2- Est-ce que le béton ciré est résistant ?

Oui, c’est un des gros avantages du béton ciré, à partir du moment où il a été correctement préparé et posé. Le béton ciré est un matériau dur, qui nécessite un entretien minimum : il a simplement besoin d’une couche de cire une fois de temps en temps. Au bout de quelques années, on peut effectuer un léger ponçage et remettre une couche d’enduit protecteur.

Un bar avec un sol en béton ciré, posé en rectangles de formes et de couleurs différentes
Le bar de la Maison du Café à Dubaï : un sol en béton ciré aux couleurs vives

Une fois bien sec, il est extrêmement difficile d’abîmer un béton ciré. Il résiste particulièrement bien aux chocs, aux chutes d’objets, aux tractions de meubles…

Le seul risque réel : que le revêtement se fissure parce qu’il a été mal posé, ou posé sur un support avec des défauts, ou un support qui a joué. Dans ce cas, si les fissures ne sont pas trop importantes, il est possible de réparer le béton ciré, comme on le fait pour un parquet, en enlevant le morceau abimé, ou en comblant les fissures avec de l’enduit. Cela reste un vrai chantier (il faut poncer, remettre de l’enduit protecteur et – bien entendu – faire très attention aux raccords de couleur).

3- Est-ce que le béton ciré résiste aux taches ?

Oui est non. Le béton est une matière poreuse qui absorbe les liquides et les graisses.

Tout dépend donc de la qualité de l’enduit protecteur. On pose généralement une couche d’enduit hydrofuge, qui va éviter qu’un liquide coloré s’imprègne dans le béton, et une couche de cire, qui est plutôt esthétique. Cela suffit pour protéger le revêtement, à condition d’essuyer rapidement la tache.

Dans le pire des cas, un léger ponçage avec un cirage permet d’enlever les taches superficielles.

Cuisine look industriel avec un mélange de bois et de béton ciré
Une cuisine où le béton ciré du sol et du plan de travail se marie au bois brut des placards

Les acides sont l’ennemi du béton ciré : parce qu’ils dissolvent le vernis protecteur, il faut à tout prix éviter les acides, et donc les détartrants puissants sur du béton ciré. Dans la salle de bains ou la cuisine, il doit être très régulièrement entretenu et essuyé, pour éviter les incrustations de calcaire.

4- Quelles sont les couleurs disponibles ?

Les tout premiers bétons cirés étaient gris. Aujourd’hui on dispose d’une très large gamme de coloris, des plus clairs aux plus sombres, sous forme de pigments à mélanger à la poudre de béton. On peut même réaliser ses propres coloris en mélangeant des couleurs !

Il est aussi possible de peindre le béton ciré : les peintures époxy permettent de donner au sol des couleurs brillantes, pleines de pep, qui dynamisent un intérieur. Tous les jeux de couleurs sont possibles.

Pièce avec un sol en béton ciré gris coupé par trois marches et une jardinière en béton ciré rose
La démarcation entre les deux niveaux (salon et coin repas) est accentué par des marches en béton ciré rose

5- Est-ce que c’est facile de poser un béton ciré ?

En fait, tout dépend du produit choisi. Si vous avez déjà entendu parler du béton ciré, vous pensez sans doute que c’est un matériel difficile et long à poser. Vous avez peut-être même entendu des histoires catastrophiques de revêtement fendu ?

Le béton ciré est effectivement un produit qui demande un savoir faire et une technicité… tout comme le parquet !

Les points auxquels il faut faire attention :

  • la qualité du support, qui doit être parfaitement préparé, propre, sec et homogène, pour avoir un beau béton ciré
  • la pose elle-même, pour obtenir une surface lisse, facilitée aujourd’hui par des produits plus fluides

Mais les matériaux de base ont énormément progressé et le béton ciré n’a plus les défauts de jeunesse d’il y a vingt ans.

Un exemple de béton ciré à pose rapide : Guard Industrie

Les bétons cirés Guard Industrie sont une véritable révolution technique. La pose est beaucoup plus rapide, pour un résultat d’excellente qualité, avec un revêtement stable, solide et durable, qui résiste extrêmement bien aux taches.

Tout commence trois jours avant, avec la préparation du support, avec une couche de ragréage qui sera poncée avant l’application du béton ciré.

Pour la pose proprement dite, le nombre de couches de béton ciré dépend de la couleur souhaitée.

Les bétons cirés Guard Industries sèchent très rapidement : il suffit d’attendre une demi-heure entre chaque couche.

Une fois la dernière couche de béton ciré posée, il faut attendre quatre à six heures avant de poser la première des deux couches protectrices, celle qui va protéger le béton ciré contre les taches et l’imprégnation de liquides.

La dernière couche, elle, durcit le revêtement et le protège contre l’usure, les chocs, les frottements. Il faut attendre quatre à six heures après l’application de la couche anti-tâches, en deux à trois couches (attendre entre une demi-heure et trois quarts d’heures entre chaque couche). La dernière couche de protection pourra être lustrée.

On est très loin des quatre à cinq jours demandés par les bétons cirés traditionnels, pour un résultat de grande qualité : en moins de 48 heures, la pièce est prête !

Grandes vitres et sol en béton ciré, avec vue sur la végétation
Un futur jardin d’hiver dans une véranda au sol en béton ciré tirant sur le vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *