Avez-vous la chance d’avoir une entrée ?

Je veux dire, une véritable pièce pour servir d’entrée, par un coin de couloir un peu riquiqui et encombré de vêtements, sacs, parapluies, tricycles, etc… Cette pièce, qu’on appelait autrefois le vestibule, est souvent négligée, sacrifiée pour étendre la surface des autres, en particulier le living. Pourtant, une jolie entrée est le premier contact avec votre intérieur.

Il donne à vos visiteurs une première indication du style de votre maison. Pour vous, c’est le moment où vous vous sentez enfin de retour « chez vous », autant que la vue soit agréable et la pièce fonctionnelle et accueillante.

La taille de l’entrée

Les logements où on entre directement dans le living room étaient assez rares jusqu’à ce que la mode des lofts fassent tomber toutes les cloisons. Mais en dehors de ce type d’aménagement malgré tout assez rare, l’entrée est une pièce utilitaire, rarement une pièce à vivre.

Une grande entrée pour une maison individuelle

Dans les maisons individuelles, elle accueille sans transition les personnes qui viennent de l’extérieur, avec, par mauvais temps, des parapluies qui gouttent, des manteaux humides et des chaussures boueuses dont il est impératif de se débarrasser le plus vite possible. (Les américains ont d’ailleurs donné un nom bien particulier à cette pièce, la « mud room« , la « pièce à boue »…)

Un grand placard central encadré par deux fenêtres, deux suspensions et deux banquettes
« Mud room » de luxe, avec ses deux banquettes à pieds sculptés, les stores vénitiens qui encadrent le placard et un très beau parquet. Les bottes sous la banquette sont immaculées, comme le tire-bottes, et les paniers sont vides.

Mais pas question de faire patienter un groupe de visiteurs à l’extérieur le temps que le premier d’entre eux ait retiré ses chaussures… Il faut donc de l’espace, un banc ou plusieurs sièges pour que l’on puisse facilement enlever ces chaussures boueuses, un très bon paillasson à l’extérieur – éventuellement doublé d’un second à l’intérieur – un tire-bottes, accessoires indispensable, un grand seau à parapluies, un placard pour les vêtements secs, de quoi suspendre les vêtements mouillés. Et bien entendu, un sol qui résiste à l’eau et aux tâches, carrelage, lino ou parquet vitrifié.

En appartement, souvent l’entrée est plus petite

On part du principe que l’entrée de l’immeuble a fait un premier sas avec l’extérieur, que les chaussures sont donc déjà un peu séchées, qu’il est moins désagréable de patienter quelques secondes sur le palier. Surtout, les mètres carrés sont précieux, donc les entrées d’appartement sont généralement beaucoup plus petites.

Porte bleue et murs blancs
Une entrée claire avec un siège pour enfant : les adultes se chaussent debout !

Pourtant, on devra y mettre une patère, le même porte-parapluies, la laisse du chien, le panier pour les courses, on y stocke ce qu’on doit descendre à la déchetterie, la caisse de bouteilles consignées à rapporter.

Les chaussures y stationnent en attendant d’être nettoyées et rangées, les chaussons attendent leur propriétaire… bref, en appartement aussi, l’entrée demande un peu d’espace.

L’éclairage de l’entrée

En maison, l’entrée est souvent éclairée à la lumière du jour, par une fenêtre, voire une imposte au dessus de la porte, ou même une porte avec une partie en verre. Par contre, en appartement, l’entrée est souvent une pièce aveugle, qui recevra de la lumière des autres pièces.

Consoles à trois tiroirs et plateau bas
Console d’entrée vintage, avec des poignées en cuir sur les tiroirs. La planche du bas peut certainement contenir plus de choses !

Pour assurer une ambiance cosy et accueillante, il vous faut de la lumière. Dans l’idéal, vous aurez une table, ou, mieux, une console d’entrée, qui prend moins de place au sol et qui est plus adaptée pour les pièces sans beaucoup de profondeur, sur laquelle vous poserez une jolie lampe, en complément de la suspension.

J’aime beaucoup les suspensions en verre coloré pour les entrées. Elles donnent du peps, du dynamisme, et on peut se faire un lustre maison assez facilement en en accrochant deux ou trois à des hauteurs légèrement différentes.

Ces trois suspensions en verre de Murano font partie d’une série que vous pouvez utiliser en prenant des lampes identiques, en jouant sur les couleurs ou sur les formes de la décoration.

Si en plus vous avez un miroir, et que les lumières se reflètent dedans, votre entrée sera tout de suite accueillante !

Un banc, un grand tabouret…

Évitez les fauteuils, qui prennent trop de place. Un petit banc deux places, ou un tabouret un peu large seront parfaits pour vous asseoir le temps de vous déchausser. En bois, peint dans la tonalité principale de votre entrée, ils ne doivent surtout pas être utilisés pour poser durablement autre chose (j’ai dit durablement, car le banc sera parfait pour poser un sac au retour des courses, en attendant de ranger).

Crochets et patères

Ils sont indispensables. Pour accrocher les vêtements, bien sûr, mais aussi les clés, le sac (et le sac réutilisable pour les courses, qu’on oublie toujours).

Une petite tablette fixée au mur, par exemple un porte-photo d’Ikea, qui a juste la bonne largeur pour les papiers de la voiture, permet de laisser à côté de la porte ce dont on a besoin avant de sortir.

Porte d'entrée avec à droite une étagère, à gauche le coin repas
Sur la droite, une étagère avec des crochets pour suspendre clés et sacs, un tableau pour noter les courses à faire, qui pourrait être remplacé par un miroir. Dans ce studio, l’entrée n’est pas séparée

Pour les patères, choisissez-les avec une extrémité ronde et bien large, pour éviter d’abîmer les vêtements, et utilisez toujours des cintres pour les vêtements lourds, cela évitera une déformation à l’endroit où vous l’accrochez !

Un miroir pour une dernière vérification avant de partir

On ne se maquille pas dans une entrée, ce n’est pas la bonne lumière, par contre, il vaut mieux avoir un petit miroir pour un dernier coup d’oeuil.

Selon le style de votre entrée, vous pouvez faire du tout en un, plutôt moderne (chez Ikea, on trouve des jolies étagères-placard avec un petit miroir, que vous pouvez peindre et personnaliser), ou bien chiner un petit miroir baroque que vous remettrez en état. Même un miroir très simple, décoré avec de la peinture dorée ou quelques autocollants peut faire l’affaire.

Et si vous n’avez qu’un mètre carré ?

Dans ce cas, il faut aller à l’essentiel. D’autant plus que ce genre d’entrée exigüe abrite généralement les compteurs…

Une couleur claire, un grand miroir , si possible deux en face à face pour augmenter l’espace, au lieu d’une console qui prend de la place au sol, une étagère à fixation invisible, sous laquelle vous glisserez l’indispensable tabouret, et sous laquelle vous accrocherez les sacs, utilisez l’intérieur du compteur pour les clés, sa porte pour le miroir, ou, s’il n’y en a pas, cachez le dans un coffrage qui vous servira de rangement, confectionné avec du bois épais pour pouvoir y accrocher une ou deux patères sur le côté.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *