L’art du recyclage

Recycler : traiter des déchets pour réintroduire dans le cycle de production d’un produit des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication.

Cette définition initiale du recyclage ne rend pas compte de l’ingéniosité et de l’étendue des réutilisations possibles.

On connaît tous les pulls en laine polaire issue de vieilles bouteilles en plastique, mais ce qu’on fait maintenant avec des vieux pneus va bien au delà du recyclage traditionnel.

A l’ère de la voiture, ce sont plus de trois cent milliards de pneus qui sont produits chaque année, et qui doivent être très régulièrement remplacés. Une première vague de « recyclage » se fait simplement via l’exportation vers des pays du Tiers Monde, souvent moins exigeants en matière de sécurité, mais à un moment où à un autre, le pneu devient vraiment trop lisse pour rouler. Comment s’en débarrasser ?

Vieux pneus abandonnés
Vieux pneus abandonnés.
Photo sous licence CC BY NC ND de Sage

Une première série de possibilités consistera à les utiliser comme matériau d’étai, de remblaiement ou d’accessoires de construction. Mais on va aujourd’hui plus loin, en produisant avec de vieux pneus des objets décos et mode, qui ont l’avantage d’être à la fois écologiques, pratiques et séduisants.

Les pneus sont d’abord, bien entendu, totalement nettoyés, désinfectés même (eh oui, en roulant par terre, on n’est pas très propre), puis, selon leur état, triés, pour être utilisés « presque entiers » (comme le canapé en pneus qu’on vous montre en haut de la page), ou se faire dépouiller de leur caoutchouc qui sera seul, ensuite, utilisé.

Sac Cyclus par Altermundi
Sac Cyclus par Altermundi

La lamelle de pneu recyclé, ça a, selon le traitement, l’apparence d’un espèce de gros cuir bien rugueux, ou d’une sorte de céramique très rustique, qu’on aurait peinte en noir. En préparant la matière, on peut laisser les stries et les marques bien apparentes, ou au contraire la lisser, en les rattrapant au maximum.

Dans ce cas, on s’approche vraiment de l’aspect d’un cuir. Il pourra être assemblé avec des grosses coutures contrastées, pour un état d’esprit réellement « do it yourself », ou travaillé avec plus de raffinement.

Les paniers, seaux et rangements

Ils ont été, avec les sacs, la toute première utilisation des pneus recyclés. Solides, imperméables, résistant au froid et à la chaleur, capables de supporter des tractions importantes, ils se sont fait cache-pots ou paniers à bois. Leur matière va parfaitement bien avec les bûches encore recouvertes d’écorce ou le petit bois prêt à faire partir le feu.

Paniers à bois en pneu recyclé de Becquet
Paniers à bois en pneu recyclé de Becquet

En cache-pots, ils sont discrets sur les terrasses et les balcons, parfaitement étanches, et beaucoup plus légers que des cache-pots en terre. De plus, le caoutchouc est un bon isolant thermique, c’est donc meilleur pour vos plantes que des cache-pots en zinc qui vont concentrer le froid l’hiver et la chaleur l’été.

Le « pot » en pneu recyclé s’est ensuite émancipé : de cache-pot, il devient pot à tout faire, panier à linge (résiste très bien à l’humidité des salles de bain et des buanderies), voir cabas.

Panier à bois en pneu, Tematech
Panier à bois en pneu, Tematech
Seau à Hammam en pneu recyclé
Seau à Hammam en pneu recyclé, par Tadé, en vente ici (12 €)
Panier à linge en pneu recyclé
Panier à linge en pneu recyclé
On voit même que le pneu recyclé fonctionne parfaitement bien avec des toiles rustiques, comme dans le panier à linge ci dessus, ou sur le Reifen Sofa qu’on vous présente plus bas.

La mode est aux grosses coutures contrastées en blanc, et aux attaches de métal, le caoutchouc va prendre des reflets de différentes couleurs selon le traitement.

Il y a aussi des caoutchoucs de couleur… mais ça on n’aime pas, on ne montre pas !

 

Le Tired Lounge

Balancelle en bouleau et pneu recyclé Leo Kempf
Balancelle en bouleau et pneu recyclé Leo Kempf

Le ‘Tired Lounge » est une oeuvre unique, réalisée en 2010 par Leo Kempf, un designer américain. La ligne du meuble, avec ses deux grands montants curves en bouleau, et les deux « pieds » en retrait à l’intérieur, qui donnent une impression de flottement, est très belle.

On aime particulièrement le contraste entre le bois blanc et lisse, qu’on voit à peine, et les grandes lanières de caoutchouc tressées.

Un bébé se prélasse sur la chaise "Tired Lounge" de Leo Kempf
Un bébé se prélasse sur la chaise « Tired Lounge » de Leo Kempf
Tired Lounge par Leo Kempf
Tired Lounge par Leo Kempf

Malheureusement éditée en exemplaire unique, cette pièce a déjà trouvé un acheteur… mais elle peut vous donner des idées, si vous êtes un bricoleur écologiste !

 

Le Reifen Sofa

"Reifensofa" du groupe allemand "Des-in" (1974)
« Reifensofa » du groupe allemand « Des-in » (1974)

Le « Reifen Sofa » (ou « Canapé en Pneus », tout simplement) est une oeuvre assez ancienne, qui a été créée par une groupe de designer écolos allemands à une époque où le recyclage était loin d’être à la mode. Il s’inscrit dans un mouvement de remise en question globale de la civilisation du « tout auto », suite au choc pétrolier de 1973.

Considéré comme une des pièces marquantes du design allemand, le Reifen Sofa est aujourd’hui exposé au Neues Museum de Nuremberg.  Le leader du groupe Des-in, Jochen Gros, se consacre aujourd’hui à l’analyse des icônes, typographies, et de ce qu’il appelle la « grammaire visuelle »

Des meubles marocains

Coffre de pirate en pneu recyclé
Coffre de pirate en pneu recyclé

Ailleurs dans le monde, on se ré-approprie les meubles en pneus recyclés. Les artisans ont souvent commencé à travailler pour des sociétés qui vendaient ces drôles de meubles en France ou en Europe.

Mais il n’a pas fallu longtemps pour les convaincre des nombreux avantages de ce matériau. Ils ont commencé alors à recréer des meubles pour eux, en les adaptant en fonction des formes qu’ils appréciaient et des décors dont ils ont l’habitude.

C’est ainsi qu’est né cet étrange Coffre d’Aladin, avec une vraie forme de coffre de pirate, ou de compagnon d’Ali Baba, des petites découpes qui décorent la surface, renforçant et exploitant les marques des pneus, mais surtout retrouvant, de façon curieuse, les traditionnels motifs décoratifs des berbères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *